marge1

Voeux de l'ESS en Hauts-de-France

Mardi 10 janvier 2017

Save the date VoeuxESS2017 640

 

La CRESS Hauts-de-France et l’ensemble de ses membres, vous invitent à venir partager leurs vœux pour l'année 2017 le mardi 31 janvier de 18h à 20h à l’espace Stéphane HESSEL à LILLE (au sein de l’auberge de jeunesse - 235 Boulevard Painlevé, Métro Porte de Valenciennes).
L’événement sera suivi d'un cocktail.

Merci de confirmer votre inscription en ligne ici.

N’hésitez pas à partager largement cette invitation dans vos réseaux.

 

Fin d’année anticipée pour les contrats aidés

Lundi 12 décembre 2016

contrats aidésDans une instruction du 24 octobre 2016, la ministre du Travail Myriam El Khomri a annoncé de fortes limitations dans le recours aux contrats aidés à compter du 7 novembre et jusqu’à la fin de l’année 2016.  

En savoir plus

Busin'ESS Oise et le développement d'activités marchandes

Mercredi 7 décembre 2016

Logo BusinESS Oise 200BUSIN’ESS OISE, LE CLUB DES ENTREPRISES ESS DE L’OISE

 

Dans le cadre de sa démarche « Busin’ESS Oise », la Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire des Hauts de France (CRESS HDF) et le Groupement Régional de l’Insertion par l’Activité Economique en Picardie (GRIEP) ont organisé le mercredi 7 décembre à la Maison des Associations, de la Jeunesse et des Initiatives de Beauvais une matinale avec le soutien du Conseil départemental de l’Oise sur le thème du « Développement d'activités" dans les structures de l'Insertion par l'Activité Economique (EI, ACI, AI et ETTI) et du Handicap (ESAT et EA). Celle-ci s’adresse à un public large tant du côté des acteurs de l’ESS (dirigeants et professionnels de l’IAE et du Handicap) que du côté des collectivités territoriales (agents, facilitateurs de clauses...), l’objectif étant de favoriser l’interconnaissance et le partage d’informations utiles pour le développement d’activités mais aussi d’être à l’écoute des attentes des différentes parties prenantes.

DSCN2745 200 PIXCette matinale vise aussi à favoriser la naissance de synergies entre les structures de l’IAE et du Handicap qui partagent de nombreux objectifs communs, (en tout premier lieu celui de favoriser l’inclusion et l’insertion des femmes et des hommes dans le monde professionnel, quelles que soient les difficultés rencontrées). Jean Michel BONDU, président de la CRESS assure la présentation de cette matinale (et en tant que Directeur du GRIEP il rappellera également l’ « actualité » de l’IAE).

Ainsi, au cours des derniers mois, Vincent THELLIER, le Développeur d’Affaires « Busin’ESS » de la CRESS a pu rencontrer une bonne partie des responsables de ces structures de l’Oise afin de mieux connaître leur offre de services aux entreprises et aux collectivités (mais aussi dans certains cas, une offre de services aux associations ou aux particuliers...). Ces entretiens avaient aussi pour but d’identifier les principaux besoins et attentes de ces responsables, mais aussi les freins rencontrés dans le cadre du déploiement de leurs activités « marchandes » , lesquelles deviennent incontournables pour assurer l’équilibre et la pérennité de structures fragilisées en raison de la baisse des financements publics.

 

FEDERER LES ACTEURS ET ECHANGER DE L’INFORMATION :

Cette rencontre Busin’ESS Oise à laquelle assistaient une bonne quarantaine de responsables de structures de la sphère IAE ou Handicap a été l’occasion de faire le point avec une quinzaine de témoignages concrets évoquant la nécessité de mener une stratégie murement réfléchies en phase avec les attentes du marché (Cabinet TLC Amiens). Une veille efficace étant un moyen d’identifier des niches d’activités porteuses adaptées à un contexte précis comme par exemple :

  • la professionnalisation du nettoyage haut de gamme pour véhicules à l’ESAT de Alençons tout près d’Amiens, un métier duplicable sur d’autres agglomération du territoire...,
  • la mise en place d’activités de conciergerie orientées vers les services aux salariés (nouvel ACI de repassage avec F.A.I.R.E au sein de la maison de THER sur la zone éponyme à Beauvais),
  • le création d’un projet innovant dans la transformation agro-alimentaire avec les Retoqués (déshydratation de fruits par une structure d’Insertion en cours de montage...).

Désormais nos structures ne peuvent plus faire l’impasse sur une « démarche qualité » que ce soit pour le bien-être des publics qu’elles accueillent, ou pour répondre aux niveaux d’exigences de plus en plus élevés des entreprises pour lesquelles elles sont sous-traitantes. Cette intégration d’une démarche qualité étant actuellement nettement plus avancée dans le milieu Handicap comme ont pu en témoigner deux « responsables qualité » (ceux des ESAT du Clos du Nid à Cires les Mello et l’ANRH sur Beauvais) le directeur de ce dernier établissement ayant d’ailleurs indiqué très clairement « on vend de la qualité, on ne vend plus du Handicap... ».

 

APPRENDRE A COOPERER ET SE MOBILISER SUR LES MARCHES CLAUSES :

Les deux témoignages apportés en matière de « Médiation pour l’Emploi » : recherche de lieux d’accueil pour stages pouvant déboucher sur des perspectives d’emplois avec l’ACI Alices (Nogent et Senlis) et l’ESAT Passage Pro (Beauvais) ont démontré que les établissements ESS avaient plus que jamais besoin de s’ouvrir à l’extérieur et de rompre l’isolement en se rapprochant de plus en plus des entreprises « classiques » et en intégrant aussi leurs réseaux (y compris les « réseaux d’affaires » locaux où elles ont légitimement une place de choix à occuper, comme ont pu en témoigner les responsables de l’EI SESON et de l’ETTI CAP Interim de Nogent/Oise).

Dans la même optique de rapprochement de deux mondes parfois très différents, les logiques de coopération territoriales et de maillage du territoire (comme celles menées dans le Pays de Bray par la Maison de l’Economie Solidaire de La Chapelle aux Pots avec bon nombre de partenaires professionnels de tous horizons) peuvent s’avérer très bénéfiques et générer une véritable dynamique à l’échelle d’un territoire...

Des organisations collectives issues du « Handicap » (comme l’APCO fédérant la plupart des directeurs d’ESAT et d’EA de l’Oise) et du monde de l’IAE (comme le Club des Association Intermédiaires de l’Oise) montrent clairement qu’il est possible d’effectuer des rapprochements pour commencer à collaborer, ces axes de coopérations peuvent être très diversifiés : coopération pour du remplacement de personnel ou pour des complémentarités horaires, coopération pour répondre à des pics de demande de la part de donneurs d’ordre, coopération sur des programmes de formation et même, déploiement de services aux personnes en situation de handicap ou en perte d’autonomie par du personnel IAE, et pourquoi pas, des collaborations pour travailler en cotraitance à sur des marchés publics, ou non...

En conclusion, grâce à des efforts de sensibilisation accrus des acheteurs locaux des collectivités sur les marchés clausés en lien avec les « facilitateurs de clauses » les perspectives de nouveaux marchés clausés en faveur du Handicap et de l’IAE ne pourront que se renforcer . A cet égard le Conseil Départemental de l’Oise prend exemple sur ce qui a déjà été réalisé par son homologue du Pas de Calais qui a  développé une politique très volontaire dans ce domaine pour faire de la « commande publique » un levier de développement; par ailleurs, le bouclage du financement du projet de Canal à grand gabarit Seine Nord Europe ne peut qu’aller dans ce sens. Il importe cependant que nos structures soient en veille et en capacité technique de pouvoir répondre à ces marchés clausés...

 

PERSPECTIVES BUSIN’ESS OISE 2017

Busin’ESS Oise va mettre en œuvre pour 2017, un programme de rencontres concernant l’essaimage de savoir-faire présentant des perspectives de développement... Ce programme va donc s’appuyer sur des « experts-métiers » reconnus de structures de l’IAE et du Handicap de l’Oise (ou même de départements voisins) qui accepteront de transmettre la technicité de leur métier. Cet essaimage pouvant conduire au renforcement des activités ou à la création de la création d’emplois sur d’autres sites ESS non concurrents. Ce partage d’expérience pourra se faire aussi sur des thèmes plus transversaux touchant le plus grand nombre tels que le mécénat et crowfunding pour la recherche de financements de projets ou d’équipements. Les méthodes de développement du réseau professionnel avec une meilleure connaissance des « clubs d‘entreprises de mise en relation professionnelle» entrant aussi dans ce cadre... En parallèle, les rencontres avec de « grands comptes » (entreprises classiques) se poursuivront...

 

Pour en savoir plus : Vincent THELLIER - Busin'ESS Oise 06 70 03 91 79

 

Appel à manifestation d'intérêt Innovation sociale en Hauts de France

Jeudi 1 décembre 2016

logo carre900x480Le Conseil régional Hauts-de-France lance son premier appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour l’innovation sociale.

Le but : repérer des bonnes pratiques pour les faire connaître et les accompagner.

L’innovation sociale est “une réponse collective créative à des besoins économiques, sociaux, culturels ou environnementaux peu ou mal satisfaits. Elle implique souvent la participation et la coopération des personnes concernées, notamment les utilisateurs et usagers, et a un ancrage territorial affirmé.” (Source : Ministère de l'Economie et des Finances)

Date limite de candidature : 31 décembre 2017

 

En lançant cet appel à manifestation d’intérêt (AMI), la Région souhaite mieux identifier les projets d’innovation sociale existants ou en émergence dans les Hauts-de-France. Une identification qui permettra de faire mieux reconnaître et d’accompagner des pratiques innovantes dans leur développement.

L’appel à manifestation d’intérêt est adressé aux structures porteuses d’un projet d’innovation sociale, quel que soit leur statut (entreprise, association, SCOP…), dont le siège social se situe dans la Région Hauts-de-France.

De façon synthétique, le candidat à l’appel à manifestation d’intérêt devra :

  • expliquer en quoi sa démarche est innovante (processus de production du bien ou du service, réponse à un besoin social non satisfait)
  • démontrer l’aspect partenarial du projet, tout aussi déterminant que l’ancrage du projet au sein de son environnement local
  • prouver la capacité du projet à trouver un modèle économique pluriel et pérenne en proposant des produits et/ou des services

 

Les intérêts pour le candidat retenu à l’appel à manifestation d’intérêt sont importants :

  • le bénéficiaire peut bénéficier d’un financement du fonds d’innovation sociale porté par BPIFrance
  • la prise de risque et d’initiatives socialement innovantes est facilitée via des véhicules financiers adaptés aux risques encourus comme le fonds d’innovation sociale (FISO)
  • de nouvelles modalités de coopérations entre acteurs et bénéficiaires sont favorisées, avec pour objectif la création de nouvelles activités

Comment répondre à l’appel à manifestation d’intérêt ? En téléchargeant la présentation et le dossier de candidature à l’adresse suivante : AMI Innovation sociale 

 

Liste des Entreprises de l'ESS

Mardi 22 novembre 2016

listes entreprises ess 640

En plein cœur du Mois de l’ESS 2016, le réseau des Chambres Régionales de l’ESS est heureux de vous présenter la nouvelle version du site présentant, pour chaque région, la liste des entreprises de l’ESS :

Liste-entreprises.cncres.org

[Cliquez sur une région et commencez vos recherches !]

 

Plus d'informations (historique de la mission fonctionnalités du site etc.) dans le communiqué à télécharger ici.